Arts divinatoires : découvrez les divers pratiques ésotériques

Longtemps considéré comme de la superstition, l’ésotérisme commence aujourd’hui, à intéresser de plus en plus de monde. Cela est notamment dû au fait que de plus en plus de personnes s’adonnent à la spiritualité et au monde de l’intérieur. L’ésotérisme parait particulièrement, comme le meilleur moyen pour les développer. Mais savez-vous qu’il existe plusieurs types de pratiques ésotériques ? En voici quelques exemples des plus utilisés par les adeptes : la voyance, l’astrologie et la sorcellerie.

La voyance : un art de prédilection du futur

La voyance est sans doute parmi les pratiques ésotériques les plus anciennes qui existent. En effet, elle a existé depuis l’Égypte antique et a été utilisée par les grands pharaons de l’époque. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

De par son nom, la voyance est une technique utilisée pour voir le futur ou pour éclaircir une situation donnée. Il s’agit donc de l’un des arts divinatoires, dont l’objectif est de prédire l’avenir. Le but est ici, que la personne puisse se préparer à ce qui l’attend dans le futur, et pourquoi pas, le changer en cas de non-faveur.

Pour parvenir à cet objectif, le voyant peut utiliser diverses techniques. Les plus prisées sont la cartomancie et la cristallomancie. La cartomancie consiste à prédire l’avenir grâce aux jeux de cartes. Le plus populaire en est notamment : le tarot de Marseille. Quant à la cristallomancie, elle fonctionne grâce à l’utilisation d’une boule de cristal. Selon les adeptes, on pourrait voir le futur à l’intérieur de cette boule. Mais il existe aussi, à côté, d’autres techniques comme la cafédomancie, la chiromancie ou la numérologie, qui intéressent aussi bon nombre de pratiquants.

L’astrologie : un art pour mieux se connaître et connaître les autres

L’astrologie est sûrement un instrument incontournable pour ceux qui aiment la spiritualité et le développement personnel. En effet, elle aide à connaître davantage sa personnalité et à voir un peu plus clair sur le monde qui nous entoure.

Comme son nom l’indique, l’astrologie est basée par les astres, c’est-à-dire les étoiles, les planètes, et même l’univers. Selon les astrologues, les astres ne sont pas seulement là pour briller la nuit. Ils servent aussi pour guider et montrer le chemin à suivre. Ils permettent même de comprendre un peu mieux le monde et aussi l’être intérieur.

En ésotérisme, l’astrologie se manifeste par l’intermédiaire des signes zodiaques. Ces signes sont au nombre de 12, et sont gouvernés chacun par une planète mère ou un astre. Le bélier est, par exemple, gouverné par Mars ; le taureau et la Balance par Vénus ; le gémeau et la vierge par Mercure ; le cancer par la lune ; le lion par le soleil ; le scorpion par Pluton ; le sagittaire par Jupiter ; le capricorne par Saturne ; le verseau par Uranus, et le poisson par la planète Neptune.

Quant à la catégorisation de chaque natif du signe, elle est établie en fonction de la date de naissance. Ceux qui partagent le même signe ont souvent de nombreux points en commun que ce soit niveau de leur personnalité ou de leur comportement.

La sorcellerie : un art pour dévier ou changer le sort

Enfin, la sorcellerie est la pratique ésotérique la plus controversée qui existe. La plupart des gens ont peur de ce terme, parce qu’elle se rapporte à la magie noire et au démonisme. Effectivement, il s’agit bien de l’utilisation de la magie, mais elle n’a pas forcément pour but de faire du mal. D’ailleurs, cette pratique a déjà été utilisée depuis l’époque ancienne, comme moyen de déviation ou de contournement à une situation pénible.

Le sorcier va ainsi, constater l’événement contraignant à venir, puis essayer de le déjouer avec ses pouvoirs. Mais ce dernier peut aussi avoir une influence sur l’énergie d’une personne, d’un lieu ou d’un objet.

Parmi les techniques les plus utilisées en sorcellerie, se trouve la nécromancie qui consiste à réveiller l’âme d’un mort pour prédire l’avenir.

Heure miroir 19h19, que signifie-t-elle ?
À quels besoins répondent les arts divinatoires ?